Programme OceanoScientific

AU SERVICE DE LA CONNAISSANCE
DE L'OCEAN ET DU CLIMAT

 

Le Programme OceanoScientific, initié en 2006 par Yvan Griboval, permet à la communauté scientifique internationale d’enrichir ses connaissances au sujet des causes et des conséquences du changement climatique grâce à la collecte répétée de données océanographiques et météorologiques dans des zones maritimes peu ou pas explorées scientifiquement, notamment en Atlantique, Méditerranée et sous les trois grands caps continentaux : Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn.

Cette collecte est réalisée par l’OceanoScientific Explorer, un voilier de performance en carbone de 16 mètres, mené en double ou en solo, naviguant sans émission de carbone et avec zéro déchet. Il est équipé d'un matériel unique : l'OSC System, qui collecte automatiquement toutes les six secondes les données d’une dizaine de paramètres, essentiels à la compréhension des échanges climatiques entre océan et atmosphère. Soit, par exemple, juste sous la surface de la mer : température et salinité, acidité (potentiel hydrogène - pH), pression partielle en dioxyde de carbone (pCO2), fluorescence (Chl a), etc. Dans l’atmosphère : température, pression atmosphérique, humidité, direction et force du vent, etc. Ces données sont automatiquement transmises toutes les heures par satellite, soit en temps quasi réel, aux plateformes scientifiques des agences de l’UNESCO.

La Campagne OceanoScientific 2016 - 2026 part et revient à Monaco, dans le sillage du Prince Albert 1er, fondateur de l'Institut Océanographique, devant lequel évolue l'OceanoScientific Explorer barré ici par Pierre Casiraghi le 2 avril 2015.

Photo Franck Terlin - Yacht Club de Monaco 2015

Labellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique en 2012, l’OSC System a été récompensé du Prix Franco-Allemand de l’Economie - Catégorie Environnement en décembre 2013.

 

Le pilotage scientifique du Programme OceanoScientific est contractuellement réalisé par l’IFREMER, Météo-France, le CNRS (LOCEAN / LOV) et Mercator Océan, avec le concours du JCOMMOPS. Leurs représentants sélectionnent les capteurs, veillent à leur bonne mise en œuvre dans l’OSC System, contrôlent la qualité des données collectées et concourent à leur transmission rapide à la communauté scientifique internationale - à qui elles sont offertes gratuitement par l’association OceanoScientific. Ils les étudient aussi. Ces chercheurs suggèrent également les développements de l’OSC System et en encadrent la réalisation.

 

La Campagne OceanoScientific 2016-2026 est organisée à partir de Monaco sur la base de dix expéditions annuelles de six mois, menées en Méditerranée, Atlantique et dans le courant circumantarctique (autour de l’Antarctique), au départ de Cape Town (Afrique du Sud), base opérationnelle de l’OceanoScientific Explorer. Ces expéditions sont organisées selon les prescriptions de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l'UNESCO (COI-UNESCO) et de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM).