Création d'une filière - OceanoScientific Academy

"À quoi ça sert, ce que vous faites ?" Question posée par des élèves des classes de CE2-CM1-CM2 - cible initiale des actions de médiation de l'association OceanoScientific - comme par des adultes de toutes origines, la réponse répétée à l'envi : "Cela sert aux scientifiques à enrichir leurs bases de données et à publier des articles scientifiques" ne fait plus recette depuis belle lurette !

Or, comme Yvan Griboval le martèle depuis 2021 : "Fini d'alimenter la Science du Constat, soyons efficaces et développons la Science de l'Usage au profit de l'Humanité !".

C'est ainsi que le rapprochement s'est effectué entre OceanoScientific et le Campus des Métiers et Qualifications d'Excellence (CMQe) - Métiers de la Mer - Région Sud, dirigé par l'Amiral Charles- Henri Garié, précédemment patron du bataillon des Pompiers de Marseille fort de 2 400 militaires.

Dans ce contexte est née l'OceanoScientific Academy, partie intégrante de l'association philanthropique d'intérêt général.

L'objectif est de mobiliser la jeunesse, du collège aux études supérieures, par la pédagogie et les structures traditionnelles d'enseignement, ou par la voie des bureaux d'élèves et de leurs fédérations territoriales. À ce jour, plus de 200 000 étudiants ont déjà été mobilisés de cette manière pour attirer leur attention au sujet des nouveaux Métiers de la Mer et de leurs développements.

L'objectif de l'OceanoScientific Academy est d'être une Base-totem navigante pour mobiliser massivement la jeunesse française afin que la France devienne un leader international de l'Économie Bleue et des nouveaux Métiers de la Mer, à commencer par les HealthTechs.

Basée en Région Sud, l'OceanoScientific Academy sera Ambassadeur et Messager itinérant des initiatives pour guider les jeunes vers l'Océan, en leur offrant l'accès à des formations qualifiantes d'excellence et une large palette d'opportunités : du collège avec le Brevet d'Initiation à la Mer (BIMer) qui permet d'obtenir des points optionnels au Bac, jusqu'aux aux études supérieures ; en privilégiant les initiatives d'entreprenariat (start-up) via les junior-entreprises. L'OceanoScientific Academy sera en capacité de délivrer des doctorats grâce à ses partenariats universitaires et privés, à commencer par une thèse en Génomique des organismes marins.

Au-delà de ce rôle d'Ambassadeur et de Messager, l'OceanoScientific Academy facilitera l'usage puis l'exploitation des données génétiques collectées avec un petit navire à voile sans rejet de CO2 par des étudiants ou de jeunes adultes entrepreneurs dans le but de mettre au point de nouvelles thérapies, avec le concours de France Biotech.

Il sera dorénavant plus facile de répondre à la question : "À quoi ça sert, ce que vous faites ?" , avec la garantie d'un intérêt accru de la part de tous les interlocuteurs une fois la réponse énoncée...