LogoOSC-Expedition.jpg

Expéditions OceanoScientific
Récifs Coralliens 2022-2027

Présentation

À la découverte d’organismes marins méconnus de récifs coralliens français

inexplorés des Iles Éparses.

 

Inventaire de la riche biodiversité de sites exceptionnels.

Valorisation de molécules d’intérêt inédites

au profit de la Santé et du Bien-être humain.

Iles-Eparses-LTO.png

L’Océan recouvre 70,8% de la surface de la Planète, mais plus de 99% de son volume. Les récifs coralliens (285 000 km2) représentent moins de 0,1% de cette surface, mais ils regroupent plus de 25% des organismes marins, aujourd’hui menacés. Seulement 1% à 3% de ces organismes marins sont (à peu près) connus. La France est le deuxième espace maritime (Zone Économique Exclusive - ZEE) au Monde : 11 035 000 km2, derrière les États-Unis (11 351 000 km2) et devant les Australiens (8 505 348 de km2). Mais c’est le seul pays présent dans l’espace tropical des trois océans : Pacifique, Indien et Atlantique, avec le premier domaine sous-maritime mondial (11 614 000 km2). La France dispose d’une fantastique richesse naturelle de molécules d’intérêt pour la Santé et le Bien-être, à valoriser vertueusement pour les générations futures.

Eponge Canal Mozambique.png

Éponge du Canal du Mozambique photographiée par le

Docteur Thierry Pérez,

Directeur de Recherches CNRS

de la Station Marine d’Endoume (Marseille).

Les éponges sont les premiers animaux multicellulaires apparus sur la Planète, donc les premiers animaux marins de l'Océan. Les éponges sont apparues sur la Planète il y a environ 650 millions d'années, durant le Cryogénien (720 à 655 millions d'années) lorsque la Terre était recouverte de glace. Aujourd'hui, les descendants de ces organismes étonnants sont fortement menacés par la Sixième Extinction du fait de l'activité humaine (anthropique). Il est donc essentiel d'en sauvegarder le patrimoine biologique, de le préserver pour les générations futures. Les éponges occupent tous les écosystèmes aquatiques. Elles sont sources de nombreux services écosystémiques : fonctions écologiques de recyclage de matière organique, dépollution, biomolécules, éponges de bains, etc. Ce sont de fantastiques ressources de molécules d'intérêt pour la santé humaine, promesses incontestées de thérapies du Futur.

Les Expéditions OceanoScientific 2022-2027, réalisées à la voile sans rejet de CO2 à bord du catamaran OceanoScientific Explorer dénommé LOVE THE OCEAN, ont trois objectifs majeurs :

 

OBJECTIF A - Sauvegarder le patrimoine biologique & génétique d’organismes marins de récifs coralliens français menacés d’extinction.

 

OBJECTIF B - Constituer une fantastique base de données chimiques & génétiques d’organismes marins au service de la Science, de la Santé et du Bien-être.

 

OBJECTIF C - Mobiliser le plus large public et surtout les scolaires et les étudiants à prendre conscience de l’importance de l’Océan pour leur Avenir.

 

*OceanoBioTech : OceanoSamples & OceanoDataBase

Dans le sillage du Prince Albert Ier de Monaco

JR-2466-Hirondelle-I-d'après-photo-Dabney-de-1888-aux-Acores-Fayal.jpg
2-JR-997_SAS-Albert-Ier-sur-passerelle-Droite-RLt.jpg
Portrait-Emile_Topsent-1862-1951-NB.jpeg

Hirondelle aux Açores en 1888

Émile Topsent 

(1862-1951), Biologiste

marin spongiologue,

a consigné ses recherches

aux côtés du Prince

Albert Ier dans trois

Fascicules publiés

de 1892 à 1928.

Le Prince Albert Ier de Monaco, précurseur des Sciences marines, réalisa 28 Campagnes Océanographiques de 1885

à 1915 qui ont permis la publication de 110 Fascicules,

des ouvrages de grand format très complets utilisés encore

de nos jours dans les laboratoires par les chercheurs.

À son bord, Émile Topsent découvre et étudie des espèces d’éponges jusqu’alors inconnues (Fascicule XXV - 1904).

"Seule une meilleure connaissance de l’Océan permettra son exploitation vertueuse dans le respect de la Nature au profit des générations futures ...car la Terre est à bout de souffle.

Mais cessons d’empiler les constats scientifiques alarmistes, considérons l’Océan comme la plus gigantesque ressource de l’Humanité et démontrons que Écologie & Économie peuvent se marier efficacement.

En bioprospectant des éponges méconnues sur des récifs peu explorés grâce à un voilier océanographique (17 m - 57’) ; en se contentant d’échantillons de 3 à 5 centimètres analysés biologiquement et génétiquement selon des techniques innovantes, nous inventons une valorisation vertueuse de ressources sous-marines encore inconnues, au profit des sites d’origine de ces organismes."

 

 

Photo-Yvan_Griboval-2018-Lt.jpg

Yvan Griboval

Navigateur-Explorateur innovant

OceanoScientific / LOVE THE OCEAN

"Le spongiologue Émile Topsent aux côtés du Prince Albert Ier dès la fin du XIXe Siècle, puis plus près de nous Claude Lévi et surtout Jean Vacelet, Directeur de Recherches émérite CNRS - dont je suis le disciple et le voisin de bureau au sein du laboratoire de la Station Marine d’Endoume - ont démontré la complexité et l’extraordinaire richesse moléculaire des éponges.

Environ 18 000 molécules ont déjà été répertoriées pour 9 000 espèces d’éponges identifiées à ce jour. Mais la communauté scientifique internationale reconnaît qu’il y en a beaucoup plus. Nous sommes donc assurés d’en découvrir de nouvelles dans les Iles Éparses..."

Thierry Pérez - Océanographe & Biologiste marin - Spongiologue

Directeur Scientifique des Expéditions OceanoScientific 2022-2027 

Directeur de Recherches CNRS à l'Institut Méditerranéen

de Biodiversité et d’Écologie marine et continentale - IMBE

Responsable du Laboratoire de la Station Marine d’Endoume (Marseille)

Thierry-Perez.png

Objectifs scientifiques

Les Expéditions OceanoScientific 2022-2027 sont les premières campagnes océanographiques sur ce site des Iles Éparses d'exploration de toutes les facettes de la biodiversité des éponges, dont l’objet est l’inventaire des espèces par extraction moléculaire in situ à bord du LOVE THE OCEAN, séquençage ADN/ARN et explorations métabolomiques, pour une valorisation optimale de leurs services écosystémiques.

Les sites étudiés feront l'objet d'un échantillonnage à vue de petites portions des espèces les plus représentatives pour dresser cet inventaire du patrimoine naturel.

Le résultat de l'échantillonnage constituera une collection de référence de tissus et d'extraits qui feront ensuite l'objet d'une étude intégrative et interdisciplinaire. Les tissus seront étudiés en taxonomie intégrative par une approche combinant analyses morphologiques, génétiques et métabolomiques.

Une première évaluation sera établie de la chimio-diversité des organismes récoltés et de son potentiel en termes de valorisation. Des études fonctionnelles selon différentes approches génomiques (ADN) et transcriptomiques (ARN), s'appuieront sur ces collections pour, par exemple, identifier la machinerie enzymatique à l'origine de la chimio-diversité des éponges.

L'intérêt de ces derniers travaux sera d’apporter aux chimistes des méthodes qui pourraient reproduire ces molécules par biomimétisme.

Les Expéditions OceanoScientific, c’est aussi :

Utiliser l’OceanoScientific System (OSC System) pour collecter toutes les dix secondes et transmettre automatiquement toutes les heures des données inédites à l’interface Air-Mer où se joue le Climat, afin d’alimenter les centres internationaux de prévision météo et d’océanographie opérationnelle.

En dehors des campagnes océanographiques dans les Iles Éparses, explorer de mai à juillet l’univers des éponges des côtes Méditerranéennes, toujours à la recherche de nouvelles espèces, avec des étudiants.

Utiliser un robot sous-marin capable d’être piloté jusqu’à jusqu’à 300 mètres de fond pour explorer au-delà des capacités des plongeuses OceanoScientific.

Initier des jeunes aux fonctions de l’exploration scientifique marine.

L’OceanoScientific Academy pour aiguiller les étudiants

et les jeunes diplômés vers les Nouveaux Métiers de la Mer

 

Sous la tutelle du Campus des Métiers et Qualifications d’excellence (CMQe) - Métiers de la Mer - Région Sud, en collaboration avec les 25 membres du consortium du programme FAçade Méditerranéenne d’EXcellence - FAMEX 2030 / France 2030, offrir aux jeunes l’opportunité de s’engager dans les filières d’Avenir de l’Économie Bleue, en créant eux-mêmes les procédures d’exploitation vertueuse des fantastiques ressources de l’univers sous-maritime français.

Au programme : Création de modules pédagogiques dédiés avec interventions de professeurs, spécialistes et grands témoins ; travaux pratiques à bord de l’OceanoScientific Explorer LOVE THE OCEAN ; usage des données inédites collectées lors des navigations exploratoires, etc.

Raconter l’Océan, transmettre l’Émotion...

 

Les Expéditions OceanoScientific sont des vecteurs de sensibilisation du plus large public à la découverte, au respect et à la préservation de l’Océan :

Exposition média internationale : Réseaux sociaux - TV - Presse écrite - Radio ;

Transmission régulière d’images vidéo sur les réseaux sociaux et aux TV ;

Tracking cartographique permanent de la plateforme d’exploration LOVE THE OCEAN

Affichage horaire des données physico-chimiques sur un site dédié ; 

Conférences des explorateurs avec participation d’éminents scientifiques ;

Événements et opérations de Relations Publiques à bord de LOVE THE OCEAN.

 

INCITER À RESPECTER ET À AIMER L’OCÉAN

L’OceanoScientific Explorer est dénommé d’un nom-concept

pour véhiculer le plus simple des messages : LOVE THE OCEAN

OSE-LAGOON_570-LTO-OSC-Solent.png

Catamaran à voile de 17 mètres (57’) équipé pour des navigations exploratoires inédites sans rejet de CO2 ni déchet.

Autonomie énergétique vertueuse :

Panneaux solaires et hydrogénérateurs.

Équipement scientifique unique au monde sur un voilier :

Capteurs Air-Mer / Laboratoires sec et humide /

Station de séquençage ADN - ARN /

Robot embarqué pour des plongées à 300 mètres.

Basé à La Seyne-sur-Mer / Club Nautique de la Marine

de Toulon / Yacht Club de Monaco.

Planning 2022-2023

Octobre 2022 : Préparation technique et scientifique de l’OceanoScientific Explorer LOVE THE OCEAN

 

Novembre : Escales et conférences à Marseille et Toulon

Jeudi 17 novembre : Grand Départ du Yacht Club de Monaco

 

Janvier 2023 : Exploration des récifs coralliens de Juan de Nova


Fin mars : Retour à Monaco - Marseille - Toulon


Avril à Juillet : Tour de France Méditerranée - Atlantique - Manche 

Septembre : Deuxième départ aux Iles Éparses

Novembre-Décembre : Exploration des récifs coralliens des cinq Iles Éparses