Actualités 2021 

Mardi 27 juillet 2021

Un tour peut en cacher un autre…

La quarante-quatrième édition du tour de France à la voile (Tour Voile) s'est achevée samedi 24 juillet par une régate amicale dédiée aux associations embarquées à bord de chacun des trimarans monotypes Diam 24 (7,25 m) en compétition. A cette occasion, Oscar Péan à la barre de SEAFLOATECH Team Jeune Sud, qui arborait le logo des associations OceanoScientific France & Monaco sur ses flotteurs et dans ses voiles, a fait parler la poudre en prenant un départ canon et en effectuant une grande partie du parcours aux commandes de la flotte (photo).

 

Team_Jeune_Sud-Serre_Poncon-Photo_Y.Griboval-24jul21.jpg

© Yvan Griboval - OceanoScientific

Oscar Péan, Eliot Bourgeois et Lilyan Bretagne aux commandes de SEAFLOATECH Team Jeune Sud de la Société Nautique de Saint-Tropez ont fait parler la poudre sur le lac de Serre-Ponçon, samedi 24 juillet - Photo OceanoScientific

Durant tout le mois de juillet, en Manche comme en Atlantique, Oscar et sa dream team ont porté nos valeurs fondamentales : AIMER, RESPECTER et PRÉSERVER l'Océan et sa biodiversité au profit des générations futures. Soit une communauté de valeurs essentielles avec SEAFLOATECH, la start-up dédiée aux solutions de mouillages préservant la Nature et les fonds sous-marins créée par Lionel Péan. Rappelons que Oscar Péan était entouré de Olga Maniglier (17 ans), Eliot Bourgeois (17 ans), Samuel Enjalbert (17 ans), Raphaël Miniglier (19 ans), Rémi Pazza (21 ans) et Lilyan Bretagne (16 ans). Tous se sont relayés à toutes les tâches du team, que ce soit à terre comme sur l'eau. Cette opération était une première et d'ores-et-déjà l'édition du Tour Voile 2022 est dans le viseur, que ce soit pour Oscar Péan et sa bande, comme pour les associations OceanoScientific…

Télécharger le dossier de presse du Team 

Mardi 6 juillet 2021

Les jeunes s'engagent sportivement

A l'occasion de la quarante-quatrième édition du tour de France à la voile (Tour Voile) une équipe de jeunes régatiers emmenés par Oscar Péan - tout juste 18 ans - est engagée sous les couleurs de la Société Nautique de Saint-Tropez. Ce SEAFLOTECH Team Jeune Sud arbore le logo des associations OceanoScientific France & Monaco sur ses flotteurs et dans ses voiles. Il en promeut les valeurs fondamentales : AIMER, RESPECTER et PRÉSERVER l'Océan et sa biodiversité au profit des générations futures. L'association d'image de OceanoScientific avec SEAFLOATECH est tout à fait légitime. En effet, cette société créée par Lionel Péan - le célèbre champion de voile, père de Oscar - est une start-up dédiée aux solutions de mouillages préservant la Nature et les fonds sous-marins.A bord du trimaran monotype Diam 24 (7,25 m), deux équipiers assistent le barreur et skipper : Oscar Péan parmi un groupe de six jeunes sportifs : Olga Maniglier (17 ans), Eliot Bourgeois (17 ans), Samuel Enjalbert (17 ans), Raphaël Miniglier (19 ans), Rémi Pazza (21 ans) et Lilyan Bretagne (16 ans). C'est important que les jeunes mesurent l'importance des enjeux majeurs relatifs à l'Océan, doublement menacé par les conséquences du dérèglement climatique et de la pollution plastique et qu'ils s'engagent ainsi à mobiliser le plus large public sur ce thème. Pour cela, nous remercions vivement Oscar et son équipage !

Equipage_SEAFLOTECH_Team_Jeune_Sud-Photo_JM.Liot-Lt.jpg

Oscar Péan et ses deux équipiers du SEAFLOTECH Team Jeune Sud de la Société Nautique de Saint-Tropez portent les couleurs des associations OceanoScientific dans le Tour Voile 2021, de Dunkerque à Royan puis Serre-Ponçon du 2 au 24 juillet. Photo Jean-Marie Liot / TourVoile 2021

Télécharger le dossier de presse du Team 

Jeudi 7 janvier 2021

Dix ans déjà …et maintenant cap sur la santé !

Il y a dix ans, le 7 janvier 2011, Jean-François Leprince-Ringuet (Président), Rupert Schmid, André Ladurelli (†) et Olivier Piquet créaient une association philanthropique à l'initiative de Yvan Griboval sous le nom de ROSS pour Research - OceanoScientific - Sport, qui allait devenir MEROCEANS, pour enfin s'établir définitivement en association d'intérêt général OceanoScientific domiciliée à la Maison des Océans, fondée à Paris (Ve) en 1911 par le Prince Albert Ier de Monaco. Le Groupe des Papeteries de Clairefontaine, puis l'entreprise Biologique Recherche en ont été les premiers partenaires mécènes et ils le demeurent aujourd'hui encore, prouvant ainsi leur indéfectible attachement à la préservation de l'Océan.

 

En mai 2019, une association philanthropique d'intérêt général OceanoScientific a été créée à Monaco, hébergée par le Yacht Club de Monaco. Désormais, les deux sont présidées par Yvan Griboval. Cécile d'Estais en est Déléguée Générale.

 

Maintenant, les Expéditions OceanoScientific participeront à la mise en œuvre d'une nouvelle activité océanographique au profit du BIEN-ÊTRE HUMAIN et de la SANTÉ, qu'il s'agisse de cosmétique, de dermatologie ou de recherche contre le cancer.

La première Expédition OceanoScientific Corailest programmée en Mer Rouge, où les coraux sont réputés scientifiquement plus robustes qu'ailleurs dans le Monde aux agressions du dérèglement climatique et notamment à l'élévation de la température de l'eau de mer - Photo Israël Science Info

A l'origine, le Programme OceanoScientific, créé le 14 novembre 2006 consistait à mettre en œuvre la collecte de données scientifiques physico-chimiques à l'interface Ocean - Atmosphère au gré d'Expéditions OceanoScientific réalisées à la voile sans rejet de CO2, en Atlantique Nord, puis dans des zones maritimes peu ou pas explorées autour de l'Antarctique  : Expédition OceanoScientific 2016-2017 - Tour du Monde en solo / Première campagne océanographique à la voile 60 jours durant sous le 40e Sud et les trois grands caps continentaux : Bonne-Espérance - Leeuwin et Cap Horn.

 

Les partenaires scientifiques historiques du Programme OceanoScientific sont : l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (Ifremer), Météo-France, le Laboratoire d'Océanographie et du Climat / Expérimentations et Approches Numériques (LOCEAN - INSU - CNRS) et l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), auxquels s'adjoignent ponctuellement d'autres instituts et laboratoires selon la nature des données collectées et la zone géographique d'exploration.

 

En 2020, le Programme OceanoScientific s'est enrichi d'un volet relatif à l'étude des contaminants de surface, conséquence de la pollution, notamment plastique, grâce à l'Expédition OceanoScientific Contaminants Méditerranée 2020 menée à bord du maxi-catamaran AMAALA EXPLORER, de Monaco à Porto-Cervo (Italie), Barcelone (Espagne), La Seyne-sur-Mer (France) et Monaco, du 15 au 29 octobre.

 

La nouvelle étape du Programme OceanoScientific consiste à réaliser une base inédite de données génétiques traçables issues du corail et de son écosystème, grâce à la mise en œuvre de nouveaux partenariats. Ces données génétiques sont destinées à reproduire et à formuler des molécules d’intérêt à usage du BIEN-ÊTRE HUMAIN et de la SANTÉ à travers des procédés biotechnologiques écoresponsables.

 

Pour cela, des Expéditions OceanoScientific seront réalisées à la voile dans le monde entier, sans rejet de CO2 ni déchets, à bord du catamaran LOVE THE OCEAN équipé d'un nouvel OSC System de collecte et de transmission automatiques de données physico-chimiques, dans des zones maritimes coralliennes peu ou pas explorées. Premier objectif : les coraux de Mer Rouge, réputés pour leur exceptionnel résistance au réchauffement climatique. Le départ du Yacht Club de Monaco est programmé dans le courant du dernier trimestre …si la pandémie de Covid-19 ne bouscule pas l'agenda.